Digital in Store : fin ou renaissance des relations clients-vendeurs?

16 Oct

Le consommateur n’est plus seulement un expert, mais  un véritable enquêteur pour être sûr de réaliser la meilleure affaire possible. Il va comparer, utiliser massivement Internet, pour au final prendre une décision mûrement réfléchie. Avec la montée en puissance du web, la place du vendeur est remise en question.

Souvent jugés comme pas assez compétents ou manquant d’objectivité, les vendeurs  jouent désormais un rôle secondaire lors de l’acte d’achat. Pire, le consommateur qui cible dorénavant ses recherches sur un produit précis en sait même souvent bien plus que le vendeur en magasin

Alors avec l’intégration du digital aux points de vente off-line, cela contribuera-t-il  à la restauration de la relation client-vendeur ou au contraire, aurons-nous bientôt des points de vente sans vendeurs?

  • Quelques exemples de cas où le digital contribue à une meilleure relation client-vendeur.

– Les vendeurs des magasins Burberry en Chine sont équipés d’Ipad et de tablettes pour montrer les collections en stock aux consommateurs et les aider à commander en ligne les tailles ou modèles manquant en magasin.

Neiman Marcus a développé l’application NM Service, permettant au client de sélectionner son achat, de demander, via son smartphone, l’aide d’un vendeur avant même d’avoir passé la porte du magasin.

Nordstrom a équipé ses vendeurs d’iPod Touch pour connaître l’historique d’achat de chaque client, commander les tailles et communiquer avec les autres vendeurs. Il est également possible de payer avec ce dispositif.

  • Quelques exemples de cas de points de ventes où le vendeur pourrait disparaître.

American Apparel a lancé une application prototype qui permet au client de scanner les images du magasin présentant les produits et d’avoir accès aux couleurs disponibles, aux tailles, aux avis, à des vidéos et de partager le produit sur les résaux sociaux. Il est même possible d’acheter le produit via son smartphone sur l’e-shop de la marque.
Cette application permet au client de trouver des informations complémentaires que celles que pourrait lui fournir le vendeur.

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo de l’opération

– Chez New Balance, plus besoin de courir après les vendeurs. En posant la basket de son choix sur une petite plateforme et on peut découvrir toute l’histoire du produit. La marque a équipé son flagship de Boston avec une sorte de balance digitale, intitulée « Line Up ». Une fois posé dessus, le modèle déclenche une video qui permet au client d’obtenir un maximum d’informations sur le produit et par conséquent, d’affiner sa recherche. Le vendeur devient donc inutile.

Une Réponse to “Digital in Store : fin ou renaissance des relations clients-vendeurs?”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Digital in Store : Barneys met en place « l’encaissement  sur iPad. « Mode & Digital - novembre 19, 2012

    […] Barneys fait peut-être parti des premiers magasin à proposer l’encaissement sur iPad mais d’autres marques ont également cherché à intégré le digital dans leurs magasins. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :