La rémunération des blogueuses mode.

20 Déc

Sujet tabou, la rémunération des blogueuses mode est très difficile à définir. Rare sont celles qui peuvent vivre confortablement de cette activité, généralement le blog est plus un complément de salaire qu’une réelle source de revenu. Parmi les élues, on retrouve Betty, Pandora, Punky B, Alix et surtout Garance Doré. Cette dernière, qui a lancé son blog en 2006, caracole en tête de classement des blogs les plus influents avec en moyenne 900 000 lecteurs par mois et plus de 6 000 000 de pages vues. Une notoriété exceptionnelle qui a transformé son blog en mini-entreprise. Aujourd’hui Garance Doré est à la tête d’une petite équipe et vient de lancer, depuis peu, son propre e-shop, qui, à la demande de ses lecteurs, met en vente ses illustrations.

Garance doré illustration 1

L’enjeu financier démarre quand une blogueuses commence à acquérir une  petite notoriété. Cependant, à l’heure actuelle, le principale challenge des blogueuses mode est de faire en sorte que les billets sponsorisés ou autres partenariats restent discrets et ne polluent pas son blog. Car leur liberté de penser, de ne pas prendre parti et de tout simplement dire ce qu’elles pensent est la raison principale de leur succès. Ignorées par monde de la monde à leur début, c’est entre 2007 et 2009, que les blogs ont commencés à intéresser les marques et qu’a été atteint un pic des billets sponsorisés, qui ont été très mal reçus par les lecteurs. Aujourd’hui ce genre d’articles a réussi à se fondre dans le décor ou du moins à susciter plus d’intérêt auprès des lecteurs, comme les concours, très réguliers au sein la blogosphère car les lecteurs sont appelés généralement à faire part de leurs envies pour gagner des nouveaux produits, bons de reductions ou chèques cadeaux de la part des sites de e-commerce, de sommes souvent non négligables, surtout en temps de crise.

200381698-001

  • Pour quelles raisons rémunere-t-on les blogueuses ?

Pour ses contenus vidéos et photographiques : le contenu est devenu de plus en plus professionel, notamment dû au fait que les blogueuses modes ont souvent un photographe attitré. Les tarifs vont donc fluctuer en fonction du lookbook (ensemble des looks présentés sur le blog) fourni et de la réputation de la blogueuse.

Pour son talent d’écriture : les marques sont à la recherche d’un style, d’un talent, d’une façon d’écrire qui correspond à l’esprit que cherche à transmettre la marque. Les blogueuses ne sont pas choisies au hasard.

Pour sa capacité à influencer son public : sans qu’il est l’impression d’être forcer à aimer ou acheter une marque. L’influence d’un blog peut se calculer de plusieurs façons. Dans « Les dernières tendances du blogging en France », Pierre d’Harcourt explique qu’un blog avec 2000 visites par jour mais qui proviennent à 98% d’un moteur de cherche type Google, a une forte audience mais une plus faible influence qu’un blog qui atteint 500 visites provenant à 10% seulement de Google qui lui aura une forte influence mais plus faible audience. Le nombre de pages vues, le temps passé sur le site et bien d’autres éléments peuvent également être pris en considération pour mesurer l’influence. De plus, selon une étude Technorati 2011 sur la blogosphère mondiale, 42% des consommateurs utilisent les blogs comme source d’information et 30% achètent un produit sur la base des informations qu’ils y ont trouvées. Une influence non-négligable pour les marques, qui leur permet une lisibilité maximale.

Pour l’utilisation des images d’une blogueuse mode : les marques peuvent également acheter leur images, mais doivent le faire en règle car les blogueuses sont très attachées à leurs droits d’auteurs et les lecteurs veillent également au grain : en 2010, Betty a eu la mauvaise surprise de découvrir que Zara s’était très fortement inspirée d’une des photos de son blog pour la création d’un tee-shirt, sans son autorisation.

  • Quels sont les différents moyens de rémunération ?

Le tableau ci-dessous récapitule les différentes sources de revenus possibles des blogueuses modes (cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Sources : lesarchivistes.net - Le Monde - Libération

Sources : lesarchivistes.net – Le Monde – Libération

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :