TROC de mode

22 Avr

Une armoire qui déborde, des fringues jamais portées ou une garde robe à renouveler… tout addict de mode se heurte aux problèmes, c’est la raison pour laquelle  Truc Mai Vohong a lancé le site trocvestiaire.com en juin dernier. Cette fashionista avait pris l’habitude d’échanger ses habits avec ses amies quand elle était étudiante à HEC puis à l’institut français de la mode. Mais pour elle grâce à Internet les possibilité d’échanges sont multiples. Depuis sa création, le site compte 12.000 membres et 10.000 échanges.

 troc vestiaire

 

Même tendance remarquée pour le site pretachanger.fr lancé fin 2011. Le site qui signe : « N’achetez plus, échangez » compte environ 100.000 produits présentés sur le site. Il s’agissait au début de vêtements pour femmes puis l’offre a été étendue : on trouve maintenant de la mode masculine, des vêtements pour enfant, des objets de puériculture etc. Le site compte 21.000 membres. 40% d’entre eux sont des mères de famille. Il faut d’abord s’inscrire gratuitement sur le site, proposer un bien et chercher un article ayant une valeur similaire, puis proposer un échange. Le site fait aussi des suggestions en fonction des goûts et de la valeur des biens.

pret a changer

Quel est l’intérêt du troc ? Pour Benjamin Augros fondateur de pertachanger.fr : « échanger une robe qui vaut 100 euros contre une robe qui vaut 100 euros ». A contrario, « quand on revend une pièce en dépôt-vente ou en brocante, on la revend parfois de 30 à 40% de sa valeur. On brade ses jolies pièces! », déplore Truc Mai Vohong. « Quand on me donne 50 euros pour une robe qui en vaut 200, je préfère faire un échange avec une copine! », ajoute-t-elle.

« Les gens veulent bien sûr faire des économies, éviter de dépenser de l’argent, mais pas seulement », avec le troc sur internet, dit Benjamin Augros. Il y a aussi « un avantage écologique », puisqu’on réutilise des choses existantes.

« Il y a un côté ludique », ajoute Truc Mai Vohong, qui parle de son site comme d’un réseau social: « les filles s’envoient des mails pour se donner des conseils mode », raconte-t-elle.

La « troc party » devient d’ailleurs également tendance. Un rendez-vous est pris à l’avance sur internet (pretatroquer.fr; chacunsatribu.com…), et les « troqueuses » se retrouvent soit dans un bar, soit dans un appartement, pour échanger leurs vêtements. Des « troc party » sont organisées à Paris, à Lyon mais aussi à Avignon, Clermont-Ferrand etc.

Source : fashionmag.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :